WNEWSLOGO.jpg

Histoire - Respect Messieurs !

Lundi 11 novembre 1918, 11 heures. Dans toute la France, les cloches sonnent à la volée. Dans les villes et les villages, c'est la liesse. On sort dans la rue, on rit, on s'embrasse On pleure aussi...



Au front, les clairons bondissent sur les parapets et sonnent le « Cessez-le-Feu », « Levez-vous », « Au Drapeau ». La « Marseillaise » monte des tranchées. Même soulagement en face, dans le camp allemand. Mais des deux côtés, pas de cris de joie, pas d'embrassades. On est soulagé. C'est tout. Et l'on pense à l'enfer passé et aux copains morts dans la boue.


Pour la première fois depuis quatre ans, Français et Allemands peuvent se regarder sans s'entretuer. Un armistice (arrêt des combats) a été conclu le matin entre les Alliés et l'Allemagne, dernière des Puissances Centrales à rendre les armes. Il laisse derrière lui neuf à dix millions de morts et six millions de mutilés.


Les survivants ont perdu la foi dans les valeurs morales et spirituelles qui ont fait la grandeur et l'unité de l'Europe. Mais ils veulent croire que cette guerre qui s'achève restera la dernière de l'Histoire, la « der des der »...


5 vues

WNEWS Agency | Ph RECLUS - Siret : 510 797 640 000 16