WNEWSLOGO.jpg

L'art de la séduction à la sénégalaise

DELTANEWS


Anta Germaine Gaye est une artiste plasticienne sénégalaise âgée de 61 ans. Très tôt, l’élégance et la féminité qui émanent des femmes de son pays inspirent ses travaux. Née sur l’Ile de Saint-Louis, celle qui est aujourd’hui dakaroise revient sur l’art de la séduction au Sénégal et sur ses secrets transmis de mère en fille.





Comment l’art de la séduction se traduit au Sénégal ?


ANTA GERMAINE GAYE : "L’art de la séduction est un savoir faire et un savoir être. Il se transmet de génération en génération au sein de la famille. Dans les temps passés, la femme sénégalaise vivait dans ‘‘le giron’’ de sa mère. En grandissant, elle l’observait et apprenait toutes les attitudes à tenir, les petits secrets, les recettes pour bien s’occuper de son mari. Ma mère était une référence pour moi. Elle me faisait des réflexions sur ma conduite et mon maintien et me poussait à être très soignée. Naturellement je me suis identifiée à elle ainsi qu’aux autres femmes de ma famille. Plus tard, lorsque je suis devenue mère, j’ai transmis à mon tour ces savoirs. J’ai donné naissance à 4 garçons mais j’ai des nièces et des filles d’adoption qui me sont très proches. Je leur ai appris à être accueillantes, créatives, raffinées et surtout mesurées".


Comment la femme sénégalaise se comporte-t-elle ?


"Autrefois, une jeune femme se devait d’avoir une bonne réputation. Pour cela, elle devait être discrète et savoir recevoir. Au Sénégal, la femme devait être soumise et devait pouvoir s’adapter à toutes les situations. Elle devait aussi savoir tenir sa maison, bien cuisiner et prendre soin d’elle, de son mari et de sa belle famille. La femme sortait de la chambre de sa mère pour entrer dans celle de sa belle mère en quelque sorte. La Sénégalaise du 21ème siècle reste toujours attachée à ces valeurs même si elle évolue dans une société contemporaine où les moyens d’informations, de déplacement et d’éducation se sont beaucoup développés".


Quelle est votre définition de la séduction ?


"La séduction est l’art d’obtenir l’intérêt de son mari. Elle développe l’imaginaire dans l’intimité afin de nourrir l’espoir d’une union de longue durée. La femme sénégalaise doit savoir suggérer. Dans le respect de l’autre, elle doit réussir à l’amener vers elle et lui donner envie d’entrer dans son jardin secret. En tenant toujours compte du regard de son mari, la femme sait user de ses charmes pour l’attirer et pour créer un climat de bien-être. Elle connaît et maîtrise tous les outils susceptibles de la mettre en valeur. Au Sénégal, on dit djigueen dey djonge. Cela signifie qu’une femme doit être féminine et avoir plus d'un tour dans son sac".


La suite en cliquant ici.

2 vues

WNEWS Agency | Ph RECLUS - Siret : 510 797 640 000 16