top of page
Image de Gilles Lambert

Phil Tchang

digital nomad

Un peu d'humour

Ah, les fameuses "entités" qui s'accrochent aux humains pour absorber leur énergie... On pourrait presque les comparer à ces amis un peu trop collants qui ne savent pas quand il est temps de partir.


Imaginez-vous en train de siroter tranquillement votre café du matin, et voilà que cette entité invisible s'incruste, prête à siphonner votre précieuse énergie vitale. C'est un peu comme si vous deveniez soudainement le buffet à volonté d'un invité non désiré. Mais que peut-on vraiment dire de ces entités ? D'abord, elles ont un flair infaillible pour repérer les âmes fatiguées et stressées, un peu comme ces moustiques qui semblent toujours savoir où vous êtes caché, même dans le noir. Ensuite, elles ont cette capacité fascinante de se nourrir de vos émotions négatives, transformant vos moments de doute et de tristesse en un festin digne d'un banquet royal.


C'est presque poétique, si l'on y pense : elles transforment vos larmes en nectar et vos soupirs en vin. Mais ne vous méprenez pas, ces entités ne sont pas là pour vous aider à perdre du poids émotionnel ; elles sont plutôt comme ces collègues de bureau qui, sous prétexte de vous "aider", finissent par vous voler vos idées et votre énergie.


Alors, la prochaine fois que vous vous sentez inexplicablement épuisé après une interaction sociale, demandez-vous si ce n'était pas une de ces entités qui a profité de l'occasion pour se servir. Et souvenez-vous, un bon bol d'air frais et un peu de méditation peuvent parfois suffire à les faire fuir, un peu comme un coup de spray anti-moustiques.

5 vues0 commentaire

Comments


bottom of page